mardi, mars 13, 2007

Glupssss, j’ai manqué mes émissions du dimanche, j’espère que VOUS les aurez vu, mais bon, à peine arrivé, j’ai eu droit à l’ahlambra sur arte, avec quelques allusions au « bon vivre » dans le monde merveilleux de al andalus, et petite surprise, le problème que pose la gélatine alimentaire, essentiellement faite avec du porc… Ce qui comme vous l’avez deviné, pose des problèmes à ceux qui ne mangent pas de porc, personne ne les oblige à manger de la gélatine d’ailleurs, et s’ils veulent rester « hallal », qu’ils le restent, chez eux si possible, et qu’ils nous laisse la gélatine, à moins que cela ne fasse de nouveau l’objet d’un projet de loi, pour que la gélatine soit « enfin » consommable par nos chères têtes crépues, à moins que l’on ne bannisse complètement ce produit raciste, il faudra demander au MRAP ce qu’il en pense, c’est vrai que vraiment, là, on exagère, tous aux loukoums, et plus de gélatine….

Comme quoi les préoccupations de nos associations de consommateurs deviennent, elles aussi, le relais de revendications musulmanes… Quand je vous disais que tout est bon !!!!!

De plus, la semaine dernière, petit reportage sympa sur le collège musulman « al kindy », comme toujours calme et sérénité, femmes voilées, et un responsable qui balance, tout de go, que le « catéchisme » n’est pas obligatoire… donc, en substance, que le collège musulman n’obligera pas l’étude de l’islam…

j’y perd mon latin…

ça ne veut strictement rien dire alors !!!! ….

Et les élèves pourront peut être demander un menu spécial avec du porc pendant que l’on y est ?
j’aurais aimé que le journaliste lui pose cette question, mais il ne l’a pas fait, est ce étonnant ?


Mais revenons aux attentats du 11 mars…

Comme je vous le racontais, mes impressions balançaient entre attentats islamiques et ETA, chacun pouvant de bonnes raisons et les infrastructures pour ce type de « manifestations ».

Bien sur, le PP au pouvoir penchait pour la piste ETA, d’ailleurs, tout semblait pointer dans cette direction pour des raisons évidentes, même si l’ampleur des attentats semblait nous dire autre chose.

Pour autant, petite piqure d erappel, l’ETA a fait plus de 800 morts depuis sa genèse, c’est vrai que par petits paquets, mais aussi des milliers de blessés, des milliers d’attentats, petits ou grands, et on pouvait aisément penser que ETA poussée dans ces derniers retranchements par une politique cohérente était aux abois et pouvait préparer un gros coup.

Après tout, le 11S était lui aussi une première et je me rappelle avoir entendu pendant plusieurs jours un tas de revendications fantaisistes sur les auteurs des attentats, même si très vite, tout le monde pouvait désigner les coupables, cela n’empêcha pas un vague groupe japonais de revendiquer les attentats, et en Espagne, certains parlèrent même d’un groupe chilien pour venger le coup d’état contre Allende, un 11 septembre également…

Comme quoi, dans la confusion, tout paraît possible.

Pour ce 11 mars, ce fut un peu le cas, des rumeurs, des revendications farfelues, des dénis dont on pouvait honnêtement « douter », enfin bref, comme dans tout événement majeur, de la confusion…

Mais très vite, le bon sens et certains éléments pointaient vers la piste islamiste, pour autant, le gouvernement privilégia ETA sans écarter d’autres pistes, moins de 24 heures après les attentats.

Mais curieusement, une drôle de mécanique se mit en place.

Elections obligent, l’opposition « très réactive » (un peu trop d’ailleurs) se mit en ordre de bataille et lança ses premières piques (comme les commentaires de ma collègue de travail), semant un peu de confusion dans la mêlée, laissant ZP faire son numéro de soutien au gouvernement mais les seconds couteaux, eux, commençaient déjà le travail souterrain.

Il est vrai que le PSOE bénéficiait de tous les avantages, journaux, radios, chaînes de télé…. Une excellente préparation lors du « NO A LA GUERRA » qui mobilisa bien au delà de la mouvance gauchiste, puis l’affaire du « Prestige »… toutes ces répétitions générales furent de parfaits banc d’essai pour la désinformation, l’agit-prop et la manipulation de masse.

Tenez, à ce propos, un peu de lecture :
C'est là...

Ce n’est pas spécialement sur le 11M, mais les mécanismes sont un peu identiques.

Aussi curieux que cela puisse paraître, les médias n’étaient pas aux mains du gouvernement, c’est plutôt une tendance « gauchisante » dans nos démocraties d’ailleurs que de vouloir accaparer l’information.

Et puis tout parti en vrille, finalement, moins de 48 heures après les attentats, le gouvernement était traité de menteur (Rubalcaba : No queremos un gobierno que nos miente ), mais les « intellectuels » ou « artistes » s’y mirent aussi, Almodovar se lança insinua que le gouvernement allait reporter les élections, organiser un coup d’état, chacun y mettait du sien, l’appareil propagandistique était bien huilé, tous les relais fonctionnaient à plein régime, il y avait peu de temps pour renverser la vapeur, les sondages donnant le PP vainqueur, malgré l’adversité et les erreurs.

J’eus presque immédiatement la sensation que l’on se trouvait devant une énorme manipulation, le gouvernement semblait toujours en retard d’un train, pas grand chose me direz vous, mais juste le nécessaire pour semer le doute et ouvrir des brèches à la critique.

Moi, je trouvais le gouvernement prudent, je crois que les circonstances très spéciales demandaient du calme, mais la plupart des réactions que j’ai pu constater étaient hystériques, non réfléchies, très promptes à se jeter sur des bribes de bouts d’extraits de déclarations, et comme toujours ici, tout le monde disait la même chose.

Pourtant, moins de 72 heures après les attentats, le samedi, les premières arrestations eurent lieu, pointant directement les islamistes cette fois ci, même si, les « hindous » déclarèrent que les cartes téléphoniques avaient été achetées par des espagnols, qui parlaient entre eux un langage étrange… ces déclarations sont intéressantes, car en fait, ceux qui achetèrent ces cartes n’ont jamais été identifiés formellement.

Tout finalement se déroulait comme dans un film au scénario éprouvé, juste à temps…

Des manifestations « spontanées » avec des pancartes bien préparées, des « aznar asesino » « Bush Sharon asesinos / terroristas», toutes ces manifestations reprenant le désormais célèbre mot de Rubalcaba « no queremos un gobierno que nos miente ».

Des SMS circulaient dans à grande vitesse le fameux « pasalo ya ! », dont d’ailleurs les traces remontent à un bureau du PSOE et que l’on a complètement laissé de côté.

En fait, le PSOE semblait toujours avoir une longueur d’avance sur les déclarations du gouvernement, chose assez curieuse que la commission mise en place révéla et qui dut énerver quelque peu le gouvernement alors en place, obligé de colmater ses carences informatives.

Puis les élections eurent lieu, 1 million de votants en plus, sensibilisés par les attentats sans doutes, le PP avait le même nombre de votants, la différence se faisant au bénéfice de l’opposition, des votants très « volatiles » qui ne votèrent qu’une seule fois, suivant comme des moutons les mots d’ordre de la désinformation « Prisoesque ».

Le PSOE se retrouva leader, mais devant composer avec les « nationalistes » du PNV, « des canaries », de catalogne et de gallicie… Une coalition un peu hétéroclites qui pose question…

Cette affaire du 11M est très curieuse en effet, et ouvre les portes aux théories conspirassionnistes, des plus sérieuses aux plus farfelues, certains accusent chirac et le maroc, la France en générale, enfin un peu tout et n’importe quoi.

Pourtant, dans ce fatras de bêtises, restent pas mal d’inconnues, et il ne faut pas trop compter sur le PSOE pour faire la lumière là dessus, une commission bâclée (très politique ayant pour but de marginaliser le PP en insistant sur de prétendues erreurs de communication), une enquête et une instructions très très et retrès « orientée », cherchant à éliminer tous les liens possibles entre islamistes et ETA (je vais y revenir).

J’y reviens de suite d’ailleurs.

En effet, tout laisse à penser aujourd’hui, que le PSOE paye un prix politique aux basques. ETA et/ou PNV (finalement, ils veulent la même chose) et autres partis nationalistes (ERC par exemple, n’oublions pas que quelques mois avant les attentats, les « nationalistes » se réunirent à Perpignan, afin d’épargner la catalogne des « attentats » estampillés ETA).

La désintégration de l’Espagne au profit des ces partis marginaux est assez avancée et fait peut être partie des « accords » pré et post attentats.

En effet, vous ne pouvez pas imaginer les efforts déployés par le gouvernement zapatero pour dissocier ETA des attentats du 11M.

Toute la stratégie du PSOE étant d’asseoir sa légitimité sur le mensonge du PP attribuant les attentats à ETA.

Maintenir ce cap est de plus en plus risqué d’ailleurs, les événements finissant par alerter l’opinion sur bon nombre d’incohérences.

Au début, tout était facile, l’opinion publique avait adhéré bêtement à la propagande, mais quelques journaux et quelques teigneux journalistes donnent bien des migraines à ce « pauvre » gouvernement.

A tel point que j’ai entendu sur une chaine française, un correspondant de « el pais », un dénommé Octavi Marti, déclarer que l’on devrait interdire certains journaux et certaines radios… El mundo et la Cope en l’occurrence, les deux derniers bastions qui résistent encore à la main mise du groupe Prisa, et tout est fait pour discréditer ces journaux, mais le plus fort, c’est que ce « grand » démocrate veut faire taire les seules voix qui tiennent encore un discours de bon sens.

Et tous les coups sont bon, ce cher Octavi parlant de mensonges qu’auraient balancé ces journaux… el mundo est, rappelons le, le journal qui contre vents et marées révéla le scandale du GAL et ses implications politiques… ce qui explique entre autre que le PSOE l’ait mauvaise (c’est con, pour une fois qu’ils faisaient quelque chose de bien).

Donc, quelques îlots de journalisme (dont on peut ou pas aimer le ton, du moins pour la Cope), mais de l’investigation, des questions, dont la plupart sont aujourd’hui sans réponses, allez voir, il y a des choses très intéressantes. C’est très complet, bous aurez le timing des déclarations, toutes les inconnues, les erreurs, c’est long, mais ça en vaut le jus.


Démerdez vous, il y a à boire et à manger, mais c'est très intéressant.


Dès le lendemain des élections, le PSOE matraqua de plus belle les supposés mensonges du PP, mensonges sur mensonges, car en fait, même si le PP se trouva débordé par des éléments contradictoires (on le saurait à moins dans ces circonstances), c’est avant les élections qu’eurent lieu les premières arrestations.

En fait de coup d’état, c’en fut bien un, un coup d’état démocratique et médiatique.

Avec un peu de recul, on se rend bien compte que la mécanique était trop parfaite, cela fait partie des interrogations soulevées par le journal el mundo, les pistes abandonnées, les trous noirs comme on dit, font qu’il reste comme un gout d’inachevé dans la recherche de la vérité.

Le PSOE, outre les faveurs accordées aux nationalistes, a tout fait pour cacher les liens réels entre etarras et islamistes.

Ce n’est que contraints et forcés, devant les photos « en promenade » d’ettaras et certains des islamistes qu’ils ont concédé que certains se connaissaient, et alors dirent ils ?

Qu’ils se connaissent ne veut pas dire que ETA ait participé aux attentats… C’est vrai également, mais alors pourquoi avoir nié ce fait établi ?

D’ailleurs, sans rentrer dans le détail, au moins quelques éléments permettent de trouver des points de jonction.

- Le départ quasi simultané de 2 convois, l’un islamiste, au nord, l’autre de l’ETA, à l’est, celui de l’ETA, arrêté, avec 500 kilos d’explosifs, l’autre, les islamistes, contrôlé à 2 reprises sur le trajet, mais pas d’arrestation… vous pouvez donc imaginer que tous les yeux, en Espagne, se soient naturellement tourné vers ETA.

- Les « confidentes » (balances) de la trame des asturies, avaient également eu des contacts avec l’ETA, d’ailleurs, une voiture ayant servi à un attentat de ETA avait été volée dans la même rue du garage de l’un des inculpés (trashorras), vous avouerez quand même qu’au niveau des probabilités, compte tenu du nombre de rue en Espagne, c’est assez faible s’il n’existe pas de lien, même indirect.

- Le seul inculpé espagnol dans les attentats du 11 septembre, est un espagnol converti à l’islam « yusuf Galan », qui fut en son temps un « activiste basque »

- Le numéro de téléphone d’un etarra fut trouvé dans les affaires d’un des inculpés du 11M…

Bref, il existe encore un tas de petits éléments comme ceux ci qui indiquent au moins la possibilité de liens entre diverses organisations terroristes, d’ailleurs, ce n’est un secret pour personne, les terroristes basques s’entrainèrent en Iran, en Syrie, et ailleurs, de quoi lier si ce n’est des amitiés, au moins des contacts, et on sait bien que même s’ils ne poursuivent pas les mêmes objectifs, les terroristes utilisent les mêmes sources d’approvisionnement et peuvent trouver des terrains d’entente, pour mémoire, les palestiniens de george habbache détournèrent un avion pour réclamer la libération des membres de la bande à Bader.

Pour ce qui me concerne, je n’ai aucun doute sur la participation de l’ETA, difficile de savoir comment, mais au moins on peut comprendre le pourquoi, provoquer un changement de gouvernement, ce qui fut fait, donc, au moins un objectif commun avec les islamistes, pour les moyens et les connexions, il est vraisemblable que c’est le temps qui éclaircira les liens entre les uns et les autres, ne comptons pas trop sur la justice ou les socialistes pour faire la vérité, leur fond de commerce étant la non participation de ETA et désigner Aznar comme le coupable pour s’être allié avec Bush dans une guerre illégale et immorale… voilà en peu de mots la rhétorique depuis les attentats.

Donc oui, un coup d’état, je crois que l’on peut l’appeler comme cela, même si je ne crois pas que le PSOE ait pris une part active dans ce drame (ce serait vraiment le pire), je crois que effectivement, les courroies de transmission dont bénéficie le PSOE ont fait la différence sur le sort de ces élections.

Et le pire, c’est que les espagnols sont fiers des conséquences de l’attitude de zapatero, et du retrait des troupes d’Irak.

On aurait pu penser que ce peuple meurtri aurait soutenu le gouvernement, ne pas se laisser intimider par des terroristes, mais c’est le contraire qui s’est passé, débandade, fuite, soumission au diktat islamiste… C’est bien la première fois que les terroristes réussissent un tel coup, changer le cours de la démocratie, c’est une grande victoire pour eux, et une grande honte, à mon avis et très certainement aux yeux de l’histoire, pour l’Espagne.

Pour en terminer avec cette affaire, je vais vous exposer en 3 points mon avis.

1 – Effectivement, même si les éléments restent assez faibles, les islamistes sont très certainement les « artificiers » de ces attentats, même si curieusement, pas de « shahids » dans les trains, mais ce coup sert indéniablement les visées islamistes.

2 – Sans aucun doute, l’ETA est de près ou de loin impliqué dans cette histoire, changer de gouvernement, utiliser le levier du PSOE, la trame des explosifs, les contacts variés et divers sont les pistes que devront explorer les prochains enquêteurs, trop de hasards, trop de flou… cela ne peut pas être seulement du à l’opération du saint esprit.

3 – et je crois que c’est le plus grave, je pense qu’il s’agit d’une énorme bévue de la lutte anti-terrorisme, qui se sont fait enfumer comme des bleus, ce qui explique certainement pas mal des incohérences dans les investigations.
Trashorras, Zouhier, Toro, d’autres encore qui servaient d’informateurs à la police, selon toute vraisemblances, comme cela se pratique, la police lache du leste pour voir où mènent certaines pistes, le travail est délicat car il faut savoir arrêter la machine à temps, et je crois que c’est là que les services de renseignement ont pêché (pas pour tout le monde car certaines personnes bien placées semblaient informer le PSOE avant que le gouvernement n’ait les informations « véritables »)
Oui, c’est vraisemblablement une grosse erreur des services de renseignement qui permit cet attentat, d’ailleurs, les arrestations furent bien rapides et l’enquête démontre que pas mal de « gens » étaient au courant au moins des explosifs, mais pour masquer leur incompétence, les policiers par corporatisme certainement, par intérêt politique aussi ne peuvent dévoiler, encore les dessous de cette affaire.

Contrairement à la commission qui eut lieu après le 11S, qui mit en évidence les carences du renseignement tel que l’avaient planifiés CIA, FBI et autres agences américaines, la commission sur le 11M n’a été qu’une sombre mascarade politique dont le seul objectif était de responsabiliser le PP des attentats, un commission technique pour le 11S, une politique pour le 11M, voilà où se situent les différences essentielles.

Ne comptons pas trop sur le procès en cours pour faire la lumière sur ces événements, il faudra très certainement du temps pour en rassembler tous les éléments, c’est pour cela qu’il faut suivre les développements de el mundo et ceux de luis del pino, ce sont, à ce jour, les seuls qui fassent un vrai travail à ce sujet.

Car même si on peut admettre des erreurs de communication du PP, encore que, le nœud du problème n’est pas là, mais dans la démission, la soumission d’un pays au diktat terroriste islamiste d’une part, et aux non moins graves conséquences de la prise du pouvoir par les socialistes qui entraine inexorablement l’Espagne vers l’implosion et la partition territoriale, faisant allégeance, une fois de plus, au chantage terroriste comme le montrent les derniers développements avec les basques.

Sur ce, chapitre à rouvrir très certainement, et si vous voulez voir un peu de propagande et à quoi ressemblera la France de demain, ne vous gênez pas, c’est là :


Jolie famille française bien intégrée...

Ah, j’oubliais, un jeune « musulman » de 10 ans s’est fait tabasser parce qu’il mangeait du porc… encore un qui devra se soumettre à cette belle religion de paix, d’amour et d e tolérance… m’enfin, il est inconscient ce petit con, manger du porc, il n’y a pas de crime plus horrible.

Sur ce, restez vigilants...

4 commentaires:

clovis a dit…

salut OGM
comme d'hab excellent article.
Tu connais mon point de vue sur les attentats de madrid
1-Je pense que seuls les musulmans sont responsables
2- Que l'ETA ait des contacts avec les islamistes ,ait apporté une assistance en materiel c'est une possibilité voir une certitude vu que tous les mouvements terroristes se connaissent se cotoyent s'entraident sans pourtant avoir les mêmes buts,le même combat ou ennemis.
3-Que les socialos aient exploité les attentats ca fait aucun doute
4-Malgré que le parti que je soutiens en espagne soit le PP, je pense que les seuls responsables de leur defaite electorale soit eux même.AZNAR est un grand homme politique qui a fait un travail incroyable en espagne(baisse importante du chomage,developpement economique sans précedent du pays),c'est un vrai chef d'etat avec des convictions ,qui mène une politique en fonction de ses convictions et non des sondages mais aveuglé par sa haine de l'eta(qui peut etre comprehensible pour un natio espagnol) il a perdu toute objectivité sur les attentats et a creusé sa propre tombe alors qu'il etait sur de gagner les elections vu sa reussite economique.
5-Concernant le fait que les espagnols tout comme l'ensemble des peuples européens baissent leurs frocs devant l'islam c'est un fait que l'on peut nier maintenant je pense que les espâgnols se sortiront de la merde car eux ils ont un sentiment identitaire très fort(tout comme les italiens,grecs,portugais) contrairemnt aux francais.
Quand je dis sentiment identitaire fort je pense aux castillans pour le sentiment espagnol basque,catalans galicien etc pour les sentiments regionalistes.
Tout comme toi je pense qu'à moyen terme le pays basque et la catalogne se separeront de l'espagne.L"europe et la propagnade pour donner naissance un un sentiment européen fictif ne fera qu'accentuer les choses en espagne.
A long terme il se passera la même chose avec la bretagne,l'alsace et autres.La france est pour l'instant protégé des mouvements séparatistes par une culture jacobine très forte qui a detruit les régions mais peu à peu ils renaitront.
Pour en revenir à l'espagne il me semble que le PP attaque de tout bord et a de fortes chances de reprendre le pouvoir.

OGM_69 a dit…

Bonjour Clovis,

Je ne vais pas commenter les points de convergence, puisque je crois que nous sommes d'accord sur l'essentiel.

Juste un rapide survol:

Tu dis:

"1-Je pense que seuls les musulmans sont responsables"

Moi je pense le contraire, du moins, je reviens sur "seuls", car je pense sincèrement qu'ils ne sont qu'une partie du pronlème.

D'ailleurs, le second point que tu abordes semble, à mon avis, en contradiction avec le premier:

"2- Que l'ETA ait des contacts avec les islamistes ,ait apporté une assistance en materiel c'est une possibilité voir une certitude vu que tous les mouvements terroristes se connaissent se cotoyent s'entraident sans pourtant avoir les mêmes buts,le même combat ou ennemis."

Bien sur que les contacts existent, ça c'est une certitude, il ne reste pour le moment qu'un point incertain, c'est le niveau de participation de ETA dans ces attentats.


"3-Que les socialos aient exploité les attentats ca fait aucun doute"

Alors là oui...

"4-Malgré que le parti que je soutiens en espagne soit le PP, je pense que les seuls responsables de leur defaite electorale soit eux même."

Là, je ne vois pas, sans l'attentat et la grande préparation des socialistes à cet événement, le PP serait encore en place, alors comme on ne peut imputer au PP d'avoir organiser l'attentat, je ne vois pas, sauf les erreurs de communication, ce que l'on peut leur reprocher.

"AZNAR est un grand homme politique qui a fait un travail incroyable en espagne(baisse importante du chomage,developpement economique sans précedent du pays)"

Oui, Aznar est certainement un grand homme d'état, de plus, il a tenu sa promesse de ne pas se représenter, ce qui est un grande prueve d'honnêteté.
Pour ce qui est du bilan... c'est un peu surfait, l'espagne a très largement profité de circonstances favorables, d'aides européennes, du fait que tout était à faire (ce qui ne retire pas le mérite du PP d'avoir saisi les opportunités), mais les chiffres, en espagne, c'est un peu du surréalisme.
Imagine toi que lors du passage à l'euro, tous les pays europééns ont connu une inflation record, sauf... l'espagne, qui non seulement n'a pas connu d'inflation, mais en plus, a vu une baisse de 0,8%... españa es lo mejor comme ils disent (et non pas la version édulcorée de georgette plana, españa por favor).

Rappelle toi également que finalement, des "imperfections" ont été trouvées dans les calculs et de la tricherie pour entrer dans l'euro, pour la grèce, l'irlande et l'italie, mais encore une fois, pas l'espagne, passée sous silence, avec solbes comme vérificateur (bien que socialiste), encore une incohérence, qui fut mise en évidence dès l'arrivée des socialistes, mais ni l PP ni le PSOE n'ont fait de vague, l'un et l'autre étant de la partie.
Pour ce qui est de la croissance en espagne, c'est un mirage, en fait, c'est "el ladrillo" qui supporte cette fameuse croissance.
L'immobilier rentre pour une grande partie dans ces calculs, et en fait, c'est une surévaluation du stock, en effet, ce qui valait 1 hier, vaut aujourd'hui 10, et le différentel de 9 est appelé "croissance".
C'est total pipeau, mon appartement était évalué à 4 millions de pesetas en 1997 (24 000 euros), aujourd'hui, il en vaut 200 000, cela n'a aucun sens...

",c'est un vrai chef d'etat avec des convictions ,qui mène une politique en fonction de ses convictions et non des sondages mais aveuglé par sa haine de l'eta(qui peut etre comprehensible pour un natio espagnol)"

D'accord avec toi, mais sa "haine2 comme tu dis, c'est aussi qu'il a failli y passer, il a été victime lui aussi d'un attentat, je ne me rappelle plus de l'année exacte, mais de justesse...

"il a perdu toute objectivité sur les attentats et a creusé sa propre tombe alors qu'il etait sur de gagner les elections vu sa reussite economique."

Je te rappelle que Aznar ne se représentait pas, et comme je te le disais, même s'il y a eu des erreurs de communication, elles sont largement imputables à la désinformation organisée par le PSOE...

"5-Concernant le fait que les espagnols tout comme l'ensemble des peuples européens baissent leurs frocs devant l'islam c'est un fait que l'on peut nier"

Oui, c'est vrai, et nous risquons de le payer très cher.

"maintenant je pense que les espâgnols se sortiront de la merde car eux ils ont un sentiment identitaire très fort"

C'est à voir, je ne suis pas aussi optimiste que toi, le temps le dira...

"(tout comme les italiens,grecs,portugais) contrairemnt aux francais."

Là encore, je ne suis pas certain que ce soit vrai, pour information, nous français passons pour de gros chauvins, très "natios", et comme moi, tu sais que le "français" est parti en sucette, de très grosses pressions ont défrancisé, et c'est un peu le même chemin que prennent les autres... le seul point positif, c'est que si en france, le processus a été long, ici, il arrive trop vite et pourrait provoquer des réactions différentes compte tenu du contexte international complètement changé.

"Quand je dis sentiment identitaire fort je pense aux castillans pour le sentiment espagnol basque,catalans galicien etc pour les sentiments regionalistes."

Moi, ce sentiment "régionaliste" me chagrine un peu je dois dire, d'autant plus que cela enferme les uns et les autres, alors à moins de ne souhaiter le retour aux royaumes des taifas, je crois que ce n'est pas d ebonne augure pour l'avenir.


"Tout comme toi je pense qu'à moyen terme le pays basque et la catalogne se separeront de l'espagne.L"europe et la propagnade pour donner naissance un un sentiment européen fictif ne fera qu'accentuer les choses en espagne.
A long terme il se passera la même chose avec la bretagne,l'alsace et autres.La france est pour l'instant protégé des mouvements séparatistes par une culture jacobine très forte qui a detruit les régions mais peu à peu ils renaitront."

Et pour ma part, je ne pense pas que ce soit une bonne chose. Je crois que nous avons mis des siècles à batir une identité nationale, et qu'il est dommage de tout foutre en l'air, même si je crois qu'il faut bien se reconnaitre de "quelque part", malheureusement, pousser cette logique à l'extrême, et nous revenons au moyen age.


"Pour en revenir à l'espagne il me semble que le PP attaque de tout bord et a de fortes chances de reprendre le pouvoir."

Oui, je crois que sauf imprévu, pour 2007, on peut prévoir le retour du PP aux affaires, et je crois même que c'est souhaitable, il ne sera peut être pas encore trop tard... quoi que ...

clovis a dit…

Je te remercie d'avoir répondu à mon commentaire
c'est un vrai plaisir de discuter avec toi ,à plus pour de nouvelles notes de ta part
PS je ne reprendrai pas certain point de desaccord en fera pas avancer le schimblick,par contre c'est vraiment interessant que tu donnes ton point de vue "sur le terrain"

OGM_69 a dit…

s,

Non, bien au contraire, les avis contraires m'intéressent, cela aide à la reflexion, apporte des éléments nouveaux, modifie éventuellement les points de vue, ou les nuance... Moi j'aime bien avoir un contradicteur, de bon aloi bien sur, mais je crois que c'est cela qui fait avancer.

Alors, n'hésite pas, pas de problème, et un petit click aussi sur les annonces google (hahahahah, ça c'est vénal, mais bon)