mercredi, mars 21, 2007

Aujourd’hui, je vais traiter d’un sujet délicat, le racisme.

Un sujet qui fâche, car depuis longtemps phagocyté par ceux qui osent s’appeler « la gauche ».

Alors partons du postulat, à mon sens évident, que le racisme, ce n’est pas bien.

Pour la plupart d’entre nous, le fait de rejeter, martyriser, discriminer ou tuer quelqu’un en raison de sa race, est condamnable, et j’abonde dans ce sens.

Ceci étant dit, ce qui m’intéresse, c’est ce qu’est devenu l’antiracisme, je veux dire par là que je n’accepterai pas les reproches sur ce postulat, mais suis prêt à discuter le bout de gras sur mes opinions.

Je crois pour ma part que le racisme est la traduction naturelle de l’interrogation et de la peur de ce qui est différent. Je ne crois pas que cette réaction soit malsaine, elle est simplement induite par le fait que nous sommes des animaux sociaux qui voient dans l’autre une menace, réelle ou imaginaire sur ce que nous estimons être notre « lebensraum », jusque là, je ne vois pas ce qu’il peut y avoir de malsain, toutes les créations terrestres ont ce même type de réactions face à ce dilemme existentiel, instinctif ou raisonné.

Je ne suis certes pas responsable de ce que je suis, ni de l’époque ni du lieu de ma naissance, je suis, quoi que je puisse faire, le résultat de ces circonstances, et en tant qu’être humain, je raisonne en fonction de ces paramètres, qui certainement seraient différents dans d’autres lieux et à des époques différentes, vous me suivez ? Ups, j'en vois déjà quelques uns qui baillent!!!!

Je suis désolé de passer par ces considérations, mais je crois qu’elles sont essentielles à la compréhension de l’ensemble.

Cette réaction de peur et de rejet, du moins dans un premier temps, est inscrit dans notre patrimoine génétique, l’autre est « forcément » un obstacle à notre épanouissement, il a, essentiellement, le même réflexe salvateur que nous pouvons avoir, c’est à dire, qu’il pense que NOUS sommes différents, et il se méfie et a peur de nous.

Nous restons ici dans le registre animal, territoire, reproduction, survie de nos gênes, nous n’avons aucune maîtrise sur cela.

Désolé de refaire un peu de philosophie et de reprendre les thèmes de rousseau et voltaire, en toute modestie.

Alors qu’ensuite, quelques zozo puissent élaborer des théories sur la « supériorité » d’une race en particulier, ce n’est pas très étonnant, d’ailleurs, toutes les « races » se pensent d’une certaine façon supérieure aux autres, les indiens d’amérique s’appelaient eux même « les êtres humains », les autres, par conséquent, étaient « différents », et on voit bien que les nostalgiques, depuis quelques années, s’évertuent à nous faire croire que les indiens étaient des êtres ayant tout compris à l’univers, sages et raisonnés, alors que le film de Gibson a remis un peu d’ordre là dedans, ils n’étaient, ils ne sont effectivement que des êtres humains, au même titre que les autres, avec tous les défauts que cela comporte et n’avaient « d’écologique » si je puis dire, que ce que leur permettait leur technologie, alors cela ne sert à rien de penser qu’ils étaient meilleurs que les méchant homme blanc, s’ils avaient pu ou su développer une technologie différente, ils l’auraient fait pour améliorer leur environnement, comme l’on fait d’autres civilisations, c’est pour cela que je trouve ridicule de s’extasier sur la façon de vivre de certaines peuplades, « soit disant » en harmonie avec leur environnement (très à la mode en ce moment) alors que s’ils le pouvaient, ces mêmes êtres merveilleux donneraient cher pour vivre dans un environnement plus « confortable ».

Alors que ceux qui prônent ce genre de vie ne se gênent pas, qu’ils y aillent vivre en « harmonie » avec la nature, il verront bien que la nature n’est pas toujours très conciliante…

Je m’éloigne, je m’éloigne….

Revenons au racisme, à ses manifestations, à sa traduction dans notre univers humanisé.

Je ne crois pas pour ma part, qu’il y ait une race supérieure, je pense que nous sommes tous égaux, mis à part les caractéristiques physiques visibles (couleur de peau, taille, pilosité, cheveux…) qui ne sont en fait que les traits d’une adaptation à notre environnement, caractéristiques plus ou moins bien partagées par des groupes et sous groupes, mélangés ou métissés.

A ces caractéristiques « visibles », viennent s’ajouter d’autres caractéristiques, moins évidentes, comme la résistance à certains germes ou microbes, mais la matrice est la même.

Il est possible que des populations isolées auraient pu se différencier tellement des autres qu’elles seraient devenues différentes, mais il n’y en pas d’exemples sur terre.

Le mot de race semble donc assez mal approprié au genre humain, pourtant, il existe bien des différences qui provoquent chez nous, au moins au départ, une réaction de rejet, de méfiance, mais comme nous l’avons vu, je pense que cette attitude est totalement dictée dans un premier temps par un réflexe qui tient plus de notre côté animal qu’à un raisonnement logique.

Si nous nous plaçons sur un plan strictement instinctif, cette réaction est salvatrice, elle nous permet de mettre de la distance entre un concurrent et nous même, afin de nous préserver et notre espace vital, et notre intégrité physique, et une descendance que nous souhaitons peu ou prou à notre image.

Je ne trouve pas que cette réaction soit intrinsèquement condamnable, elle est induite par ce que nous sommes et il serait à mon sens idiot de penser que nous pourrions être différent de ce que nous sommes fondamentalement, je n’aime pas ramer à contre sens que voulez vous, c’est épuisant et cela ne sert à rien, acceptons d’abord ce qui fait notre humanité, ce fond animal et ce zest de raisonnement, nous nous en porterons bien mieux me semble t’il.

Aujourd’hui, la signification ou l’explication du « racisme » a été complètement monopolisée par « l’anti-racisme », sans en comprendre les fondements, le « rhizome », et est devenu un stigmate du bien penser et du politiquement correct.

En peu de mot, le racisme serait une connerie de « blancs », occidentale, chrétienne, de droite, voire d’extrême droite, en opposant de fait, blancs/autres, occident/autres, le reste dans cette même construction (faites un effort, ce n’est pas si compliqué) , comme si cette dichotomie était la seule qui puisse être, les bon, les méchants…

En fait, je crois, je sais que le « racisme » est avec la connerie, la chose la mieux partagée.

Alors, il ne s’agit pas de nier que le racisme, cet espèce de rejet de l’autre, à outrance, pour ce qu’il est n’existe pas, mais ne croyons pas qu’il soit l’exclusivité de l’homme blanc ou de l’occident.

En afrique, « petit blanc » n’est pas spécialement un gentil surnom, mais bien une manifestation de racisme des noirs envers les blancs, de même que de nos jours, chez nous, le terme « bolo », « gaulois » ne sont pas des marques d’affection.

Ce qui me surprend toujours, c’est que lorsque l’on interroge un noir ou un maghrébin, on lui demande presque systématiquement s’il a un jour été victime de racisme ou de discrimination, et invariablement, la réponse est la même, du genre :

« oui et non, on sent parfois dans le regard de certaines personnes… une animosité, ce sont souvent des non-dits, mais on sent bien que l’on nous sommes différents »

Bon, en fait, ça c’est la réponse soft, certains sont plus « hargneux » et disent qu’ils ont vécu le racisme dans leur chair, mais je ne sais pour quelle raisons, c’est plutôt la première réponse qui prévaut.

La dernière fois, azzouz begag, magnifique ministre de l’intégration, interrogé à ce sujet, tenait un peu ce discours.

Moi je ne sais pas pour les autres, mais déjà, dans les années 70 et 80, n’importe qui pouvait sentir le racisme.

Moi même, blanc, je l’ai senti, ce regard pas sympa, cette attitude qui marquait ma différence, à plusieurs reprises, lorsque j’allais à des soirées « sappeurs » donc de blacks ou à la main bleue (boite black), mais aussi dans les remarques de certains amis maghrébin, qui appelaient « cécel » (diminutif de marcel, les « français » ,français comme eux d’ailleurs), histoire de bien marquer la différence.

Alors moi aussi, je connais les affres du racisme et ses manifestations.

Pourtant, en France comme ailleurs, qui dit racisme, dit forcément racisme des blancs contre les autres, invariablement.

Je me souviens d’une émission d’arrêt sur image suite à des manifs à Paris où de jeunes lycéens avaient été attaqués par des hordes de « jeunes des banlieues » noirs ou arabes, sans motifs, émission intitulée « racisme anti blanc, info ou intox », tout était déjà dans le titre, et toute l’émission s’était évertuée à démonter cette évidence, incapables de penser que le racisme, que les motifs de ces attaques étaient bel et bien racistes, car ces jeunes s’attaquaient à des personnes « différentes » d’eux, mais les gauchos d’arrêts sur image s’appuyèrent sur de vague interview de jeunes braqueurs qui mettaient l’accent sur le côté « social ».

Bon en fait, toute ces émissions ne sortent pas de ces schémas, cousus de fil blanc, afin de démonter tout ce qui ne collerait pas avec la doctrine, dommage parce que le concept en est intéressant, mais vraiment trop orienté idéologiquement.

Peu à peu, tout noir ou arabe qui meurent, est devenu victime d'un crime raciste, alors que le contraire, ne serait qu’une vague manifestation d’un mal être social…

C’est assez curieux comme interprétation, mais c’est devenu cela, un enfant, blanc, qui meurent des coups portés par d’autres élèves, noirs, et on nous dit que ce pauvre petit avait une malformation cardiaque, Jean Claude Irvoas meurent sous les coups de deux jeunes « noirs », mais personne n’en parle, éclipsé par la mort accidentelle de jeunes cons qui se font griller dans un transformateur EDF, un gendarme meurt en dans les DOM TOM alors qu’il s’est fait culbuté par une voiture, sous les insultes racistes de certains présents, et on étouffe, un jeune juif est torturé par une bande de sauvages, dont le chef est noir, et musulman, et on dit qu’on en fait trop avec l’antisémitisme…

Tous les signes évidents de racisme anti-blanc, anti occidenaux sont là, mais on refuse de les voir, et je comprends pas pourquoi, encore une fois si notre société est malade, et elle l’est sans aucun doute, il faut faire un diagnostic exact, casser le thermomètre n’a jamais fait baisser la fièvre, alors à quoi jouent ils ?


C'est ici

Site intéressant bien collé à la réalité…

Mais bon, nous auront également le temps d’y revenir.

Aujourd’hui, je ne sais par quel miracle, certains candidats à la présidence se prononcent sur le Darfour, complètement ignoré de nos médias alors qu’ils y a bien plus de morts qu’en irak, qu’à gaza ou en Judée Samarie (la fameuse Cisjordanie), plus de morts que le tsunami, plus de morts qu’en additionnant tous les conflits armés de ces dernières années, mais ssshhhhht…

Pas de bruits… et pour une fois que l’on en parle, c’est pour entendre segogole dire qu’il faut que l’ONU prenne des mesures contraignantes, c’est une bonne idée ça madame, mais c’est quoi « des mesures contraignantes », et c’est une belle façon de dire qu’elle s’en fout comme de sa première culotte.

Mais la perle revient à bayrou, et au montage de France 2.

Dans ce court extrait, on entend dire que si la situation est ce qu’elle est, selon bayrou, C’EST LA FAUTE DE LA CHINE…

Je suppose que bayrou n’est pas aussi idiot que cela et se réfère certainement à la position chinoise à l’ONU, qui de façon générale, ne veut pas d’intervention dans les affaires internes des états (en pensant certainement un peu à eux mêmes), mais grâce à ces quelques secondes, le français déjà bien mal informé de cette affaire aura comme impression que la chine se trouve mêlée à cette histoire.

Pour les plus ignorants, rappelons qu’au Darfour, au Soudan, les populations animistes et musulmanes noires sont en gros massacrées par les populations plus « claires », arabes ET musulmanes (tient, vous voyez comme on retrouve encore cette belle religion d’amour de paix et de tolérance), bien sur le gouvernement est bien « islamiste » (n’oublions pas que le Soudan abritait déjà le grand bienfaiteur d l’humanité, ben laden) et donc (je sais, c’est assez mal résumé), des moins noirs musulmans tuent des « plus » noirs, musulmans et animistes, la ligue arabe (exclusivement des pays musulmans) s’est opposée à toute intervention de l’ONU, laissant ces pauvres « noirs » à leur triste sort, le nettoyage ethnique n’étant pas terminé.

Alors franchement, avoir réussi à faire passer le message comme quoi la Chine serait l’obstacle à un règlement de ces massacres, c’est assez fort comme désinformation, pour peu, on nous ferait croire que le Darfour est une province chinoise, j’ai trouvé cela absolument dément.

Bien, si vous voulez voir une belle émission qui nous parle de paix d’amour et de tolérance, allez ici :



Sympa les gosses

Vous pouvez mieux comprendre ainsi pourquoi Israel se considère menacé, voilà comment on forge les esprits de ces chères têtes crépues dans le doux message du coran.

Après, on vous dira que Israel est têtu et ne veut négocier avec le hamas, c’est vrai qu’ils sont tellement méchants les jui…sionistes et que c’est la faute à cette intransigeance des jui… israéliens que la paix n’est pas possible, pauvres palestiniens….

11 commentaires:

Titophe a dit…

Je pense que le racisme est effectivement un reflexe universel, mais que les origines de celui-ci sont differentes car dependantes de certaines pages d'histoire mal assumees. Si vous voulez poursuivre la discussion, je vous invite à visiter mon blog Racisme et Histoire: Le Tabou entierement consacré au sujet.
Titophe

clovis a dit…

Tu es "gentil" titophe,mais tu es l'exemple du blanc qui pratique la culpabilisation du peuple blanc,et lis l'histoire à géometrie variable.
Les blancs doivent culpabiliser d'avoir pratiqué l'esclavage pendant 3-4 siècles mais pas les musulmans qui l'ont pratiqué pendant 1400 ans et le pratiquent encore au soudan,et pas les noirs qui l'ont pratiqué également pendant des siècles à l'égard de leurs propres frères de couleurs.
De plus les negriers blancs achetaient la plupart de leurs esclaves noirs à d'autres noirs qui etaient des prisonniers de guerres tribales.Les blancs doivent avoir honte d'avoir eu des esclaves mais les noirs ne doivent pas avoir honte d'avoir vendu leurs frères.
De plus pendant des siècles la traite des blanches a également existé est ce qu'on demande aux peuples musulmans de s'excuser...
Tu parles des colonies mais la colonisation fait partie intégrante des conquêtes que toutes les races ont pratiqué.
Les blancs ont pratiqué la colonisation dans le cadre de la constitution de leurs empires mais les arabes ont fait de même(demande aux berberes,à l'espagne ou peuples balkaniques)
Certains peuples noirs eux même ont contitué des empires et les vainqueurs mettaient les territoire conquis sous leurs coupes,exploitant les richessses des nouveaus territoires,les colonisants,opprimants et massacrants les vaincus.
Les blancs ne sont pas meilleurs que les qutres mais certainement pas pire pas question de repentir ou d'assumer quoi que se soit est que les autres peuples le font?
autre chose il y a pas si longtemps certains peuples noirs pratiquaient le cannibalisme est ce qu'on demande aux noirs d'assumer cette part de leur histoire,ces crimes contre l'humanité.
Je suis blanc et je n'ai aucune honte et marche la tête haute et je suis fier de l'histoire de mon peuple..........

OGM_69 a dit…

Titophe,

Je ne sais pas si tu as bien compris le sens de ma démarche, tu commence ton blog comme ça:

"La société Francaise souffre d'amnésie."

Toutes les nations tentent d'avoir une histoire qui puisse la mettre en valeur, mais je ne crois pas que ce soit de l'amnésie, pour ma part, j'ai toujours eu connaissance des faits et méfaits de la france, je ne vois pas de quoi tu parles.

"Elle se refuse à reconnaitre les périodes peu glorieuses"

Comme je te le disais, à plus d e40 ans, j'ai entendu parlé de l'esclavage, des colonies, de la collaboration, enfin bref, tout ce qui peut paraitre peu glorieux comme tu dis, je n'idéalise pas la france.

"de son histoire ou sa population blanche"

Tu fais bien de le signaler d'ailleurs, la france est en principe, blanche sur le plan etnique, comme les congolais sont noirs.


"a pratiqué l'esclavagisme, le colonialisme en les justifiant par un racisme institutionnel."

Tous les peuples ont pratiqué l'esclavage, c'est horrible, je le conçois, les tribus gaulaoises se vendaient entre elles aux romains pour un peu de pinard, déjà... les grecs, les égyptiens, les chinois, les aztèques... l'esclavage est aussi un mode de fonctionnement des société humaines, malheureusement je le répète, c'est la conquête de l'autre, et son utilisation comme instrument, comme je te le disais, les gaulois (donc blancs) ont mis en esclavage d'autres gaulois (encore blanc), de même que pour se faire de la place, les rois nègres ont vendu leurs frères vaincus pour prendre les femmes ou les bien de ceux ci.
Comme tu vois, ce n'est pas une histoire de race, les indiens ont pris d'autres indiens en esclavage, des blancs d'autres blancs, et les noirs, qui sont aussi salauds que les autres, en ont fait de même.
Je ne crois même pas que l'esclavage soit du racisme, même si certains ont des théories fumeuses sur la supériorité de un ou de un tel.
Tout au moins, on peut concéder que les occidentaux, blancs, après avoir fait comme tout le monde, eux, ont compris que l'esclavage n'était pas "correct" et l'ont aboli, du jamais vu dans l'histoire humaine, qu'un vainqueur traite "humainement" les vaincus, et même se batte pour leur donner des droits équivalents aux siens.

Pour ce qui est du colonialisme, que certains essaient de rendre équivalent à l'esclavagisme, là encore c'est une erreur, le colonialisme a été pratiqué par toutes les civilisations conquérantes, mêmes les tribus noires dominantes ont fat de même...
Est ce condamnable?
Sous certains ascpects, certainement, mais encore une fois, pas par principe, l'homme ayant colonisé peu à peu la terre, l'homo sapiens de nehendertal et ainsi de suite, culpabiliser les "blancs" sur quelque chose que tout le monde a pratiqué, je ne vois pas bien...

"Les effets s'en ressentent aujourd'hui.""

Et ça, c'est le plus beau, comme tu dis, les effets s'en ressentent aujourd'hui... de quoi parles tu excatement?
D'une dette que nous aurions sur les autres en vertu des faux principes que tu as énuméré avant?
Quel objetcif?
Excuser la conduite de certains "ex-coloniser", je ne comprends pas bien ce que tu veux dire par là.
Si tu peux m'éclairer, je t'en saurais gré.

Ensuite, très bien, tu es marié avec une noire, jusque là, rien de mal, ton enfant est métis, très bien... et alors?

Moi, ma femme est à moitié gitane, moi mÊme, parfois, je me pose des questions... alors je ne vois pas en quoi cela serait une vertu, c'est un fait, tant mieux, nous sommes heureux comme ça... moi, je ne me sens pas raciste, du tout.


Clovis, mais oui, je coirs que tu es dans le vrai, merci d'apporter ces précisions.

Titophe a dit…

A vous deux qui finalement repondez en pointant le doigt sur l'autre, je vous invite à lire cet ancien billet. Seulement lire l'intro de mon blog est tres reducteur.

clovis a dit…

encore une fois titophe
c'est toi qui n'est pas très honnete
OGM et moi même nous ne pointons pas le doigt sur l'autre
1-Nous disons il n'y a pas de peuples ou races superieurs aux autres
2-Tous les peuples ou races ont commis les mêmes crimes que par pure hypocrisie ou amnesie ,toi,"vous" n'attribuez qu'aux blancs.
3-les blancs ne sont pas pires que les autres et n'ont pas plus à culpabiliser,à se repentir que les autres

C'est toi qui pointe le doigt sur les autres en accusant seulment les blancs et en demandant uniquement à ces derniers d'assumer leurs histoires.
Comme OGM je pense que le francais est blanc comme le congolais est noir ce n'est pas du racisme mais un fait,et j'estime que toutes les identités sont à respecter et à proteger autant la francaise que l'algerienne,la juive,la congolaise ou l'iroquoise or à l'heure actuelle seuls les peuples blancs n'ont pas le droit de defendre leur culture sans crier "au racisme ou au fachisme"

tu es marié tu as des enfants métis très bien pour toi si tu y trouve ton bonheur moi ma femme est blanche comme mes enfants est ce que cela fait de moi un horrible raciste...
Est ce qu'on doit maintenant pour etre quelqu'un de bien, etre dans la norme automatiquement se metisser désolé mais je ne pense etre un salopard.....

clovis a dit…

Désolé titophe
peut etre que le reste de ton blog est plus "objectif"
mais ton introduction est claire nette,précise et met en accusation les seuls blancs
Par principe ne voulant pas rentrer dans le jeu de culpabilisation des blancs pas question pour moi d'aller plus loin dans la lecture de ton blog.
Comme tu l' as appris à l'ecole l'introduction est souvent la partie la plus importante d'une redaction ou dissertation car elle exprime l'idée essentielle et la tienne c'est celle des mechants blancs...
Pas question pour moi de rentrer dans ce jeu....

OGM_69 a dit…

titophe,

pas mal cet ancien post, il y a du bon, mais immédiatement gaché...

si ton intro me paraissait curieuse, cette fois ci, c'est la conclusion, pour les mêmes raisons surement:

"Une des leçons qu’un regard objectif tirera est de comprendre comment certains faits ont étés rendus possible par l’institution d’un racisme généralisé dans notre pays,"


Pourquoi dans notre pays?
Et tu parles juste avant d'objectivité?
C'est vraiment le discours gnangnan qui je crois, fini par gaver même les plus ingénus.

"et qui survit malheureusement. Prendre conscience de cela ne signifie pas culpabiliser ou oublier d’autres faits."

Comprends pas....

"Cela veut tout simplement dire qu’un pas en avant important aura été réalisé avec des effets positifs concrets sur le présent de notre société et des potentialités nouvelles sur l’avenir que nous partagerons de toute façon."


Ouahou, alors là, tu as fait fort, ce doivent être les conclusions du dernier congrès, mais là, c'est trop abscons pour moi, je ne suis plus, ou alors c'est peut être simplement de la vacuité.

Voilà, c'est ma conclusion... bon, je ferai un effort, je regarderai le reste, mais je dois dire que j'abonde complètement dans le sens de clovis, je ne vois pas ce que le métissge apportera, qu'il existe, cela ne me gêne pas le moins du monde, mais que ceux qui sont ensembles, non pas à cause de leur race, mais parcequ'ils en ont envie, ne soient pas considérés comme des racistes en puissance.

Pour terminer, si tu penses que le racisme est la cause de toutes les violences, alors qu'ont fait les hommes depuis la nuit des temps, pourquoi les européeens blancs se sont ils fait la guerre, pourquoi les tutsi ont ils tués les hutus, pourquoi les chinois... bref... pourquoi? alors le jours où tout le monde sera métissé ne changera rien, contrairement à Pierre Perret, je ne pense que lorsuq'il n'y aura plus qu'une seule couleur, ce ne sera pas la bonne non plus...

allez, @+

clovis a dit…

Comme tu dis OGM même si les hommes etaient tous de la même couleur ils trouveraient des raisons de se faire la guerre.
Pour moi si on veut réduire le nombre de guerre(arrateons l'utopie de croire à un monde sans guerre) c'est justement d'eviter le mélange de respecter les identités et les territoires de chacun.Si chaque peuple vivait sur sa terre sans qu'on l'emmerde je pense que beaucoup de choses iraient mieux.Actuellement la quasi totalité des guerres sont dues au multiculturelle.
En irak arabes contre kurdes,chiites contre sunnites
au soudan noirs contre arabes musulmans contre chretiens
afghanistan pashtoun contre ethnies du nord au sri lanka tamouls contre cinghalais etc...
faisons en sorte que les pays homogènes qui vivent pacifiquement le restent et que les pays composés de plusieurs peuples qui ne peuevent vivre ensemble se séparent et le monde se portera mieux arretons d'ogliger des peuples qui se haissent à vivre ensemble au nom du multiculturelle
EXEMPLE En irak l'avenir c'est trois pays arretons de croire que le depart des ricains changera quelquechose ou que c'est leur arrivée qui est à l'origine.
Avant eux les sunnites au pouvoir massacraient les kurdes et chiites LEUR arrivée n'a fait que demarrer une lutte pour le pouvoir entre les ehnies qui de toute facon aurait eu lieu à la mort de saddam ou à la fin de son régime.
C'est idem avec l'immigraton quand elle est massive elle modifie la composition d'un territoire et entraine à long terme des conflits,en france faut arreter de se cacher la vérité mais un jour vuendra ou une lutte de pouvoir s'imposera il en a toujours etait ainsi ca changera jamais c'est la nature humaine.
Au iles fidji les immigrés indiens sont en lutte avec les autochtones pour le pouvoir c'est également le cas dans certains etats indiens(tripura,assam)
Pour titophe qui aime l'afrique à zanzibar les immigrés arabes se sont fait massacré par les noirs dans une lutte de pouvoir pour le controle de l'ile.
En cote d'ivoire la cause principale du conflit c'est l'immigration burkinabaise musulmane qui s'est installé dans le nord.Cette guerre oppose les defenseurs de l'ivoirité dans le sud et les ethnies musulmanes du nord.Le conflit s'est déclenché avec le refus d'accepter que ouattara(musulman) se présente car consideré comme non ivoirien par les sudistes chretiens.

OGM_69 a dit…

mais non clovis, tu sais bien que si les non blancs se tuent entre eux, c'est la faute aux blancs...

Et oui, c'est illusoire de penser que les choses s'arrangeront avec le "multiculturalisme", nous pouvons nous froler, nous aimer, nous mélanger à petites touches, mais faire vivre des gens diff´çerents sous un même toit en bonne harmonie est du domaine de l'utopie, on peut l'obsrever d ela plus échelle, la famille, la communauté de propriétaires, les grands ensembles... tout est aisni, chacun aime bien son bout de territoir où il peut se sentir protégé, abrité... nous en revenons à notre animalité... acceptons l bordel de merde, et après, nous pourrons avancer.
Titophe ne peut sortir du schéma de pensée selon lequel si nous nous mñelangeaons, nous serons meilleurs, il en reste encore des comme ça, on les a tellement gavé de bonnes intentions, ce qui est sommes toutes respectable, mais ne correspond à rien dans la réalité.

Faire rentrer de force un carré dans un receptacle rond de dimension inférieure est impossible, c'est pour cela que l'on entend sans arrêt les gauchos dire qu'ils veulent changer la réalité, on sait ce que cela donne...

Moi, je ne suis pas pour une réalité-ctomie, mais pour la compréhension de la réalité et son aménagement, tiens, ça ressemble à un contrat sociale... Bon, voilà pour aujourd'hui...

@+

clovis a dit…

OGM
pour te faire plaisir
j'ai cliqué un peu sur annonces googles

clovis a dit…

OGM
pour te faire plaisir
j'ai cliqué un peu sur annonces googles