mercredi, août 23, 2006

Bon, n’y allons pas par 4 chemins, s’il y a une chose qui me gave au plus haut point, c’est bien cette espèce de non dit sur l’Islam. Tout le monde semble prendre des précautions infinies pour traiter cette religion, en lui trouvant à chaque fois des excuses, des mythes, des conneries monumentales sur une époque dorée ou que sais-je encore.

Je peux concevoir que l’on soit anticlérical, athée ou agnostique, c’est d’ailleurs mon cas, ce qui me rend encore plus à l’aise pour critiquer ce qui représente certainement la plus grande menace de notre temps.

Ce qui me gêne aux entournures, c’est que les plus anticléricaux, les athées, semblent se rallier au bien penser tel qu’il le conçoivent. Ceux qui en d’autres temps n’auraient pas hésiter à « bouffer du curé » comme on dit, tombent en béatitude devant cette religion de merde, qui selon eux représenterait la défense du faible contre le fort, du pauvre contre le riche et je ne sais quelles conneries encore.

Ils ont remplacé le prolétaire, la femme, le pauvre, par le muslim, et apparemment ne savent pas comment s’en dépétrer. Toutes les mouvances gauchisantes, progressistes comme on dit accueillent sans rechigner les verrues islamiques, Ramadan est invité chez les verts, à la fête de l’huma, les « chiennes de garde » défilent avec les barbus… ça n’a plus de sens… leurs seuls points communs ?
L’antisémitisme maquillé d’antisionisme, l’antiaméricanisme primaire maquillé en lutte légitime. Par un étrange jeu de travestissement, nos alliés circonstanciels se trouvent des « luttes » et « objectifs » et ennemis communs.

Cela m’étonnait au début, puis j’ai repensé au pacte germano-soviétique, Hitler et Staline, main dans la main, au moins pour un temps, l’association semble plonger ses racines dans les fosses septiques de l’histoire.
Il est vrai que les « communistes français » bien aidés par le Komintern prônaient la « paix », que les communistes attendirent l’invasion de la l’URSS par l’Allemagne Nazi pour entrer en résistance, alors que tout le discours de l’après guerre n’était que louanges pour nos héros qui combattirent si vaillamment l’Hydre Nazi.

Ces mêmes communistes « le camp de la paix », criaient et vociféraient contre l’impérialisme américain, la Corée, le Vietnam… on voit le résultat aujourd’hui… tous ces « idiots utiles » (termes utilisé par Lénine) nous ont gavé de « bonnes intentions », bonnes intentions qui ont quand même coûté la vie à environ 100 000 000 d’êtres humains, entre les purges staliniennes, les révolutions culturelles chinoises, les Super-Khmers rouges, les répressions brutales dans tous les pays, Cuba, les anciens pays de l’est, bref, 80 ans de bonheur total pour le bien de l’humanité.
Ce qui est curieux, c’est que les personnages « engagés » comme on les appellent (artistes et autres « intellectuels »), le furent pour ces causes, et le sont encore.
On aurait bien moins d’indulgence pour un artiste ou un personnage « engagé » qui prendrait fait et cause pour Pinochet ou Videla.
Pourtant, les victimes de ces « grands méchants » (et autres dictaeurs) sont bien moins nombreuses (moins de 100 000, soit 10 000 fois moins) que celles de leurs homologues « progressites ».
Cela n’empêche pas Depardieu d’aller chez Castro, grand personnage, mais bon, nous devrions être habitués, voilà ce qui arrive quand on délègue sa propre capacité de réflexion à des idiots « utiles » à la cause. Quelle cause ?
Mais bon, mon propos n’est pas de tirer sur l’ambulance, le marxisme fut, il n’est plus, fort heureusement. Ne croyez pas que ce soit de gaieté de cœur, moi aussi j’ai cru en cette grande illusion, mais j’en ai honte, non pas pour moi, mais pour tous ceux qui « déjà », nous désinformaient.
Cela me permet d’être encore plus méfiant et vigilant face à la nouvelle menace qui se profile, l’objet de ma colère et de mon incompréhension, « l’Islam » (notez que j’y ai mis une majuscule, que je ne mettrais plus, c’était juste pour faire un peu d’emphase).

Donc, laissons les « pensées gauchisantes » de côté, elles ne sont là que pour illustrer cette nouvelle imposture, cette nouvelle utopie dont les vers ont réussi à s’immiscer dans cette gauche soit disant vertueuse mais qui finalement, retombe dans ses travers initiaux, démagogie et connerie.

Reprenons le fil de ce dont je voulais vous parler, l’islam, religion de paix et de tolérance comme on nous le répète à longueur de temps.
Il paraît que nous ne devrions pas confondre « islam » et « islamisme » ou « fondamentalisme », que l’on associe volontiers aux chrétiens, dont certains sont fondamentalistes, mais pour ma part, je n’ai jamais vu aucun curé ou une nonne se kamikazer dans une boucherie halall sous prétexte que cette boucherie représente le combat suprême… , peut- être avez vous vous plus d’informations ?

Donc, les gens qui font des « amalgames » entre chrétiens fondamentalistes (la messe en latin, la mèche de cheveu gominée sur le côté etc…) ceux là, jamais, au grand jamais ne m’ont fait chier, ni menacé, ils sont là, ils font parti du décorum, on les oubli… je ne crois pas qu’ils aient pris en otage un avion pour le jeter sur Ryad ou La Mecque (quoi que, cela pourrait être intéressant), non, en aucune façon on ne peut comparer décemment les « fondamentalistes » islamiques, chrétiens ou juifs ou hindous ou bouddhistes ou animistes, désolé, mai ce terme dans ce qu’il comporte d’horreur, n’est que … MUSULMAN, religion de paix, d’amour et tolérance s’il en est selon nos « idiots utiles ».

.Donc, il ne nous reste que le terme islamiste, islamisme… fondamental ou pas… en tous les cas, ce mot a une racine commune… je vous laisse deviner laquelle… allez, un petit effort, même les plus cons d’entre vous peuvent y trouver une origine… Islam… oui, vous avez gagné !!!!
Et je ne vous parle même pas des « fondamentalistes » islamiques, curieusement, entre un musulman, un musulman modéré, un musulman extrémiste, le point commun est qu’ils sont… musulmans… et donc, obéissent aux préceptes de … l’islam… mais oui, c’est bien, vous êtes en progrès, vous voyez que quand vous voulez, on y arrive.

Voilà voilà, nos gentils musulmans obéissent aux commandements islamiques, ce n’est pas une nouveauté, donc, progressivement, nous allons décortiquer leurs motivations.

Pour ma part, je suis un peu fatigué d’entendre nos « informateurs », quels qu’ils soient, ergoter sur le fait que les « islamistes » ne seraient pas musulmans, que les terroristes « islamistes » ne seraient pas vraiment de bons musulmans, ou tout au moins, qu’ils n’interprèteraient pas les textes correctement et je ne sais quelle connerie.

En fait, les terroristes musulmans, sont des musulmans, et de bons musulmans, car ils suivent leur putain de coran de merde à la lettre, même si la propagande vous fait croire que c’est le contraire.

Alors, reprenons les choses depuis le début, passons à la première leçon de prise de conscience des réalités.
Première chose, puisque c’est le « fondement de l’islam, le CORAN.

L’avez vous lu ?

Non ? et bien cela fait partie de la première leçon…

J’en vois déjà qui disent que le coran est mal traduit, que pour le comprendre, il faut connaître l’arabe et je ne sais quelle conneries encore.

Bon, premièrement, les traductions, c’est pas fait pour les chiens, que je sache, la bible n’a pas été écrite en français, mais vous pouvez la lire en français, pas plus qu’elle ne fut écrite en latin ou grecque ancien (je doute que vous les lisiez couramment), mais en hébreux et en araméen, que vous ne connaissez certainement pas, ce qui ne vous empêche pas de la lire et d’en comprendre éventuellement le message, donc, sur le principe, la traduction n’est pas un problème, tout au moins, pour les autres religions, mais il semble que pour les musulmans, cela représente un obstacle, ne vous laissez pas impressionner par cette première manipulation.

Deuxièmement, la plupart des musulmans ne parlent pas arabe ou ne le comprennent pas, c’est le cas des berbères, des indonésiens, des persans, des indiens (de l’Inde, bande de nazes), des nombreux européens musulmans, des bosniaques, des tchétchènes, des turcs, ouzbèques soudanais et autres ostrogoths, bref, c’est plus d’un milliard de musulmans qui ne connaissent pas l’arabe, et pourtant, ils sont musulmans… Ils ne connaissent du coran que quelques sourates récitées par coeur dont on leur « traduit » le sens, donc vous voyez que l’arabe n’est pas indispensable pour la compréhension du coran.

D’aucun vous dirons qu’il a été mal traduit, en tous les cas, par des non-musulmans… dans ce cas, cherchez un coran traduit par un arabophone, musulman et dont la traduction porte l’estampille islamiquement corrccte. Elles existent, estampillées par al-azhar ou autre lieu de « connaissances » selon le musulman moyen et érudit (cherchez amidullah, c’est la référence en français)

Comme vous le voyez, ce message « prétendument » universel est compréhensible, même par nous, idiots congénitaux occidentaux qui devons tout à l’islam.

Cet obstacle franchi, il faut maintenant s’attaquer au contenu.
Oh oui, je vous vois déjà déconfits, bande de branleurs, et bien oui, il faut tout au moins essayer de savoir de quoi l’on parle, parce que je vous vois d’ici opiner sur la beauté de l’islam et de cette religion de merde, sans rien savoir que de répéter ce que vous entendez de a bouche de nos « zélites », alors, commençons par le commencement, et au boulot, leçon un :

Allez sur le coran en ligne disponible sur le site de l'UOIF

allez, ça ne mord pas, c'est juste pour que vous compreniez ce qu'est cette escroquerie



Tapez "amour" dans la recherche ; vous trouverez 10 occurences ! Oui, DIX ! Et elle ne concernent pas vraiment l'amour du prochain, et encore moins celui du mécréant !

Ensuite, tapez "compassion", juste pour voir.

Pour finir, taper "châtiment" et admirez le résultat !

Si ça ce n'est pas une religion d'amour...

Après cela, ne venez pas me dire que l’islam c’est beau à en chier des bulles carrées, demain, nous passerons à la leçon numéro 2, n’allons pas trop vite avec vos cerveaux formatés, laissons le temps de digérer, peut être aurez vous quelques velléités ou questions, je suis là pour y répondre, pas de l’exégèse, vous ne sauriez même pas ce que c’est, simplement du bon sens, ce dont vous êtes dépourvus selon toutes vraisemblances, allez, bonne nuit bande de truffes.

Lisez, laissez fermenter, les questions viendront d’elles mêmes si vous n’ êtes pas complètement lobotomisés par 3 décennies de désinformation ou par mauvaise foi.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

J'ai lu aussi des extraits du coran, sur un site bien coranique, j'ai été très dérangée par la méchanceté et la haine des textes. Je pense que l'homme qui a su imposé de telles ignominies à des humains devait être complètement fou. Aujourd'hui un tel homme serait enfermé dans un asile, c'est certain.

OGM_69 a dit…

Et oui, et il n'y en a pas qu'un peu, c'est l'essence même du coran.

Cela parait incroyable qu'il n'y ait personne pour le commenter.

clovis a dit…

J'ai lu le coran c'est à mourrir de rire de considerer cette religion comme tolerante.
Je suis athée mais mettre cette religion sur un même pied que le christianisme est une calomnie.
Jesus etait un pacifiste mort sur la croix,mahomet etait un combattant tenant le coran d'une main le sabre de l'autre.
Dès la naissance de l'islam ils sont partis en conquête pour ne jamais s'arreter(1300 ans d'intolerance et de conquete)
Les chretiens a leur debut etaient si pacifiste qu'ils partaient à l'abattoir dans les arenes.Il a fallu la fin du premier millenaire pour voir des chretiens prendre les armes au nom de la religion.Les chretiens ont eu des periodes d'intolerance mais quelques siècles sur toute leur histoire.
Le coran est un livre pronant la guerre la violence,le nouveau testament(et non la bible dans son ensemble qui comprend l'ancien testament livre des juifs) livre des chretiens n'en fait aucune reference.